Comment fonctionne l'assurance pour loyer impayé ?

Comment fonctionne une assurance pour les loyers impayés ?

Avec la dégradation du niveau de vie de nombreux foyers, les risques de non-paiements de loyers par les locataires augmentent !

Si ce taux reste faible pour le moment (2 % des loyers impayés en France), la situation devient rapidement problématique pour les propriétaires. C’est un problème qui, en dehors de s’aggraver en raison de la hausse des loyers, est très impactant dans la protection des investissements en tant que bailleur. C’est pourquoi une garantie loyer impayé ou GLI est souvent une assurance utile en tant que propriétaire d’un logement afin de se protéger pour les cas d’impayés.

Ce n’est pas tout le champ d’action des GLI. En effet, ces assurances peuvent aussi couvrir les cas de dégradations du logement, les frais de contentieux avec le locataire ou encore la prise en charge du sinistre et toute la procédure du contentieux. La souscription à ce type d’assurance peut donc être une garantie de tranquillité pour les propriétaires à bien des niveaux.

Une assurance loyers impayés ou GLI, c’est quoi ?

La GLI est donc la garantie des loyers, une assurance destinée à protéger les bailleurs tout au long de leur gestion locative. La souscription à cette assurance coûte généralement 3 à 4 % du montant annuel des loyers et des charges. Cette assurance prend la forme d’un dossier à remplir pour l’assureur qui décidera si vous êtes éligibles ou non à la GLI. 

L’assurance loyers impayés couvre principalement quatre axes.

  • La GLI prend en charge les loyers impayés. Ce contrat permet de pallier une défaillance de paiement de la part du locataire.
  • Ce type de contrat d’assurance prend aussi en charge les détériorations et les dégradations quand elles ne sont pas couvertes par le dépôt de garantie.
  • L’assurance loyers impayés comprend aussi les frais dans le cas d’un départ prématuré du locataire le temps de la récupération des lieux par le bailleur.
  • La garantie des loyers impayés couvre les frais de contentieux en prenant en charge toute la procédure, dont ses frais, visant à obtenir le remboursement des dégradations immobilières.

Lire aussi : Comment trouver une assurance pas cher en ligne ?

Qui doit souscrire à l’assurance loyers impayés ?

C’est bien au propriétaire du bien immobilier de souscrire à cette assurance loyers impayés. L’offre est assez large, il est conseillé de demander un devis auprès de plusieurs assureurs afin de choisir parmi les différentes options et les tarifs. Le locataire pourra de son côté prendre un garant en cas de difficulté à payer son loyer.

Cependant, tous les propriétaires ne peuvent pas être assurés avec une GLI. En effet, il faut justifier de la solvabilité du locataire. Ainsi, le dossier devra contenir ses trois derniers bulletins de salaire (qui doit être au moins 2, 85 fois plus élevé que le montant du loyer), un contrat de travail prouvant sa situation (CDI, CDD…), un RIB, une pièce d’identité et une attestation en cas d’APL ou d’autres prestations de la CAF. En cas de locataire étudiant, il faudra joindre au dossier une copie de la carte étudiant ainsi que l’engagement de son garant qui devra être solvable afin de se porter caution en cas de loyers impayés ou de dégradations.