Assurance trottinette électrique

Zoom sur l’assurance trottinette électrique

Vous rêvez d’avoir une trottinette électrique et vous souhaitez savoir ce qu’il faut pour être en règle et en sécurité ?

Voici quelques conseils et informations en matière d’assurance et de responsabilité civile pour les trottinettes électriques.

Que dit la loi ?

Les véhicules urbains motorisés, dont font partie les trottinettes électriques peuvent circuler sur la voie publique, sous réserve de respecter certaines règles. 

Tout d’abord, les trottinettes électriques sont dans l’obligation d’emprunter les pistes cyclables en priorité. Si toutefois il n’y a pas de piste cyclable, les trottinettes peuvent circuler sur la route. Seulement sur les routes limitées à 50 km donc plutôt en agglomération. Les véhicules urbains motorisés ne peuvent pas rouler sur le trottoir, sauf si la mairie de la commune l’autorise. Dans ce cas-là, il faut rouler à l’allure d’un piéton, soit environ 6 km/h. 

Concernant la vitesse, une trottinette n’est pas autorisée à dépasser les 25 km/h. Le véhicule doit être bridé, c’est-à-dire, il ne doit pas avoir la possibilité de dépasser 25 km/h. Évidemment, il doit y avoir une seule personne par véhicule. Pour conduire une trottinette électrique, il faut être âgé d’au minimum 12 ans.

Depuis juillet 2020, la loi oblige les utilisateurs de véhicules urbains motorisés à avoir les équipements minimums obligatoires ainsi qu’une assurance.

Quelle assurance choisir ?

Les EDP (engin déplacement personnel motorisé) sont soumis aux mêmes obligations d’assurance que les véhicules à moteur. Les nouveaux moyens de déplacement urbain motorisé comme les trottinettes ou les vélos électriques sont soumis à la même obligation d’assurance, de responsabilité civile que les véhicules motorisés tels que les motos ou les voitures.

Cette assurance de responsabilité civile couvre les dommages que vous pourriez occasionner, par exemple les blessures d’un piéton que vous percuter ou les dégâts que vous pourriez causer à un véhicule.

Pour être en règle avec votre obligation légale d’assurance, vous devez prévenir votre assureur avant l’utilisation de votre engin motorisé. 

Pareillement, si vous décidez de louer cette fois une trottinette électrique, vous devez pour les dommages que vous pourriez causer, vérifier que le contrat du loueur qui a une assurance vous couvre bien pour ces dommages. Sachez que sur le site du loueur, vous devez impérativement trouver les informations afin de savoir si votre contrat de location couvre bien ces dommages. Si ce n’est pas le cas, contacter votre assureur. 

De nombreux assureurs proposent de souscrire un contrat d’assurance spécifique pour les EDP. Vous pouvez en premier lieu vous adresser à votre assureur, mais vous pouvez également faire appel à un comparateur en ligne. 

Combien écoute une assurance pour une trottinette ?

Le tarif annuel n’excède généralement pas 100 euros par an. En revanche, le défaut d’assurance peut aller jusqu’à 3 750 euros d’amende. Si vous disposez de plusieurs trottinettes, alors chacune d’entre elle devra avoir sa propre assurance. Votre assureur peut vous proposer un tarif préférentiel pour l’assurance de plusieurs véhicules urbains motorisé.

Quels sont les équipements obligatoires ?

Depuis juillet 2020, la réglementation oblige les utilisateurs de trottinette électrique à se munir des accessoires obligatoires. Il faut avoir un avertisseur sonore, il est là pour signaler votre présence aux autres usagers. Vous devez avoir un système de freinage, c’est indispensable pour assurer la sécurité, il doit être fonctionnel sur les deux-roues et vous devez veiller à son entretien. Vous devez avoir des feux avant et arrière, la nuit ou lorsque les conditions météos ne permettent pas une bonne visibilité, vos feux sont là pour éclairer la route ou la piste cyclable. Des dispositifs réfléchissant à l’arrière et sur les côtés, sont mis en lumière par les autres véhicules et vous permettent d’être vu. Si vous roulez de nuit, il faudra porter un vêtement réfléchissant.

Lire aussi : Assurance jeune conducteur : guide complet